102_3557Quel collégien germanophone du Nord ne s'est jamais rendu au marché de Noël d'Aix-la-chapelle - Aachen? Il doit y en avoir évidemment et c'est bien dommage car ce petit voyage d'une journée au mois de décembre vaut vraiment le coup : les souvenirs qu'ils laissent sont irremplaçables. Car les marchés de Noël - Weihnachtsmarkt - allemands surpassent de loin en magie et en authenticité les nôtres (sauf peut-être ceux d'Alsace et de Lorraine, j'aimerais visiter celui de Strasbourg un jour). Le froid, souvent neigeux, et les petits cabanons des commerçants donnent au centre-ville un aspect digne d'une carte postale. Même la visite de la cathédrale construite sous Charlemagne n'est pas dénuée de charme, même pour un collégien. Les étals d'artisans regorgent de beaux jouets en bois, de bougeoirs en verre coloré, de bougies parfumées, de bijoux élégants. Les spécialités culinaires allemandes, à foison sur le marché, donnent la première des occasions de décembre de se nourrir à l'excès : Currywurst, Christstollen (avec ou sans massepain - mit oder ohne Marzipan), Pfannkuchen (crêpes), et j'en oublie.

D'autres souvenirs de collégienne sont liés à ce marché : comment oublier la professeure d'allemand, habituellement loin d'être commode ("Achtung Kinder!"), titubant sous l'effet du vin chaud (que je découvris bien plus tard en ce qui me concerne) lui donnant un visage bien plus aimable que d'ordinaire ; même l'année où je ne pus m'y rendre, faute de carte d'identité renouvelée à temps, j'en ai un souvenir indirect : celui d'un "Action ou Vérité", organisé dans le bus du retour, lors duquel le garçon qui était mon amoureux de l'époque (j'étais en cinquième, on ne rit pas!) fit un "piou" à une autre fille, le goujat!

Nostalgique que j'étais cette année de ce marché représentant on ne peut mieux, à mes yeux, l'esprit de Noël, j'ai décidé de ressusciter certaines de ses saveurs. Celle du Christstollen s'est immédiatement imposée. Cette brioche traditionnelle allemande, que je ramenais systématiquement, est composée de fruits secs et est parfumée à l'amande amère, ce qui lui donne ce goût si caractéristique. Elle peut également être fourrée au massepain mais, personnellement, je n'aime pas ça.

Je dois dire que je ne suis pas peu fière de cette réalisation : d'abord parce que j'ai traduit la recette initialement en allemand (trouvée sur le site Essen und trinken - Manger et boire -, tout un programme!), alors que mes restes d'allemand sont assez déplorables ; ensuite, parce qu'il s'agit de ma première brioche maison (je craignais de me retrouver avec une brioche informe et sèche, n'ayant finalement de brioche que le nom) ; enfin, parce que le résultat dépasse mes attentes : mon Christstollen est encore meilleur que ceux de mes souvenirs, moelleux, parfumé, à la croûte croustillante ; il a fait l'unanimité!

Réaliser une brioche est forcément un peu long, du fait des différents temps de levée, mais, à ma grande surprise, n'a pas été très compliqué : mettre du cœur au pétrissage (si, comme moi, vous ne disposez pas d'un robot pouvant faire le travail) et laisser lever la pâte dans un endroit bien chaud me semblent les secrets de la réussite.

J'en profite pour vous souhaiter à tous un très joyeux Noël : paix, amour, foie gras et champagne!

Christstollen (recette inspirée de celle-ci / Version imprimable : christstollen).

Pour une vingtaine de tranches :102_3558

  • 1 cube de levure de boulanger (42g) ;
  • 180 ml de lait tiède ;
  • 500 g de farine type 55 ;
  • 125 g de sucre ;
  • sel ;
  • 2 cuillères à café d'arôme d'amande amère ;
  • 2 jaunes d’œufs ;
  • 200 g de beurre mou + 20 g de beurre fondu ;
  • 70 g de raisins blonds ;
  • 70 g de raisins bruns ;
  • 60 g d'écorces de citron confites ;
  • 60 g d'écorces d'orange confites ;
  • 6 cuillères à soupe de jus d'orange ;
  • 200 g d'amandes concassées ;
  • 50 g de sucre glace.

Remarque préalable : Pour les différents temps de levée, vous pouvez soit déposer le plat contenant la pâte sur un radiateur bien chaud ou, comme moi, tricher un peu en glissant le plat dans le four réglé à la température minimale (50°C).

Émiettez la levure et dissolvez-la dans le lait. Mélangez la farine, le sucre, un quart de cuillère à thé de sel, l'arôme d'amande amère, les jaunes d’œufs et la levure dissoute et commencez à pétrir le tout. Ajoutez progressivement les 200 g de beurre mou tout en continuant de pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Si la pâte est trop collante, ajoutez de la farine (ce fut mon cas). Couvrez la pâte d'un torchon propre et laissez-la reposer 1 heure dans un endroit chaud ; la pâte doit pratiquement doubler de volume. Pendant ce temps, faites mariner les deux sortes de raisins secs et les écorces de fruits confits dans le jus d'orange.

Pétrissez à nouveau énergiquement la pâte en incorporant le mélange de raisins et les amandes. Formez une boule, couvrez-la et laissez à nouveau reposer la pâte 30 minutes.

Préchauffez le four à 180°C. Préparez une plaque à pâtisserie en la chemisant de papier sulfurisé. Farinez le plan de travail et étalez la pâte pour obtenir un rectangle d'environ 40 cm de long et de 20 cm de large. Repliez un côté en un boudin dans la longueur, puis l'autre côté afin de former deux boudins côte-à-côte (voir les photos ci-dessous). Déposez la pâte sur la plaque, les boudins face à la plaque et aplatissez-la légèrement de chaque côté pour obtenir une forme triangulaire. Laissez reposer 15 minutes à couvert.

000_0140000_0143000_0144

Faites cuire au four 45 minutes. Surveillez bien la cuisson, le Stollen ne doit pas trop colorer. Recouvrez-le éventuellement d'une feuille de papier d'aluminium si c'est le cas. Une fois cuit, sortez le Stollen et laissez-le refroidir. Faites fondre 50 g de beurre et badigeonnez-en le stollen. Saupoudrez de sucre glace. Dégustez avec un thé de Noël ou un chocolat bien chaud.

A Pie in the Sky a désormais sa page facebook, n'hésitez pas à me rejoindre! Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : APie_in_the_Sky. Enfin, vous pouvez maintenant vous inscrire à la newsletter (en haut de la colonne de droite, en-dessous de la photo de l'auteur) afin d'être averti de la publication de nouveaux articles.