A Pie in the Sky

11 novembre 2014

Mettre de soi dans sa cuisine - Brownie aux noisettes caramélisées à la fleur de sel

J'ai récemment eu la chance d'assister à l'événement "Boire une vache avec..." organisé par une marque bobo et désormais bien connue de l'industrie agro-alimentaire (le terme "bobo" n'est pas ici péjoratif, mais me paraît bien témoigner du côté décalé-qui-coûte-cher-et-donc-pas-accessible-à-tous des produits de la marque). L'invité n'était pas Nicolas Sarkozy ou Fleur Pellerin (qui le furent récemment... Moi non plus je ne comprends pas le propos), mais Philippe Conticini, pâtissier renommé dont j'ai déjà parlé ici (en même temps, il n'a pas besoin de moi). J'arrête les parenthèses.

J'ai beaucoup apprécié le moment et pas seulement parce que j'ai pu y déguster du praliné maison dont la seule odeur me mettait en transe. Philippe Conticini a tenu des propos qui m'ont beaucoup parlé en tant qu'amatrice de cuisine en général et de pâtisserie en particulier : selon lui, il est essentiel de mettre de soi dans sa cuisine. Oubliez donc les recettes et écoutez-vous, c'est ainsi que vos desserts transmettront une émotion paticulière à ceux qui auront la chance de les déguster. Evidemment, il convient de prendre ce conseil pour ce qu'il est : si vous débutez en pâtisserie, il serait probablement imprudent de ne suivre aucune recette ; mais il importe de se faire confiance et surtout d'écouter vos envies et vos propres émotions.

Je suis sortie des bureaux de la marque-se-voulant-trublionne en me disant que, la prochaine fois que je préparerai un plat ou un dessert, je suivrai ces conseils. Ce que j'ai fait récemment, avec plus ou moins de succès : le résultat était toujours plus que mangeable, même bon, mais pas toujours conforme à mes attentes. La recette ci-dessous fut tout à fait à la hauteur de mes espérances, probablement parce que j'y ai mis tout l'amour que j'avais en stock à ce moment-là, à savoir l'anniversaire de ma maman. Le cahier des charges que je m'étais fixé était relativement simple : le dessert devait contenir du chocolat, du croustillant, un élément régressif et un petit quelque chose chatouillant les papilles. C'est ainsi que mon brownie aux noisettes caramélisées à la fleur du sel est né (je me suis inspirée du procédé de Trish Deseine pour ses "meilleurs brownies"). Il est parfait, fondant et moelleux à souhait, la maman va bien et la grand-mère est ravie et repue, merci pour elle.

brownies_noisettes_caramélisées4

Brownie aux noisettes caramélisées à la fleur de sel (version imprimable : brownies_noisettes_caramelisees).

  • 1/3 de tasse de sucre blond de canne ;
  • 1 tasse de noisettes décortiquées ;
  • 1 cuillère à café rase de fleur de sel ;
  • 2 cuillères à soupe d'eau ;
  • 150 g + une noix de beurre doux ;
  • 200 g de chocolat noir à 60 % de cacao minimum ;
  • 3 œufs ;
  • 280 g de sucre ;
  • 130 g de farine.

Préchauffez votre four à 180°C. Beurrez un moule carré de 22 cm de côté.

Concassez grossièrement les noisettes. Tapissez une plaque allant au four de papier sulfurisé, déposez-y les noisettes et faites les torréfier quelques minutes sous le grill du four. Dans une casserole, préparez le caramel avec le sucre, l'eau et une noix de beurre : laissez le sucre fondre et prendre une jolie teinte ambrée sur feu doux, sans remuer à la cuillère. Lorsque le sucre est caramélisé, ôtez-le du feu, ajoutez-y les noisettes et la fleur de sel et mélangez. Laissez tiédir.

Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie, puis laissez refroidir quelques minutes. Battez les œufs dans un bol, puis ajoutez-les à l'appareil chocolaté. Mélangez délicatement, puis incorporez le sucre et la farine. Enfin, ajoutez les noisettes caramélisées. Si ces dernières ont trop refroidi et sont collées entre elles, faites à nouveau légèrement fondre le caramel sur feu très doux pour les décoller.

Versez l'appareil dans le moule préparé et enfournez pour 35 à 40 minutes (si votre moule est plus grand que préconisé, réduisez le temps de cuisson), jusqu'à ce que la pointe d'un couteau insérée au centre du gâteau en ressorte avec de petites miettes moelleuses accrochées. Laissez refroidir. Je sais, c'est dur, mais non, c'est inutile de pleurer. Oui, la frustration fait partie de la vie, mais tu vas pouvoir en manger, il faut juste patienter, cela n'en sera que plus délicieux après (MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CES CONNERIES, DONNEZ-MOI DU BROWNIIIIIIIIIIIIIIE !!!). Dégustez. Oui, avec classe et dignité. Je sais que tu peux le faire.

brownies_noisettes_caramélisées

 

Pour suivre A Pie in the Sky sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), il vous suffit de cliquer sur les petites icônes en haut à droite de cette page :)

Posté par Ploplop à 15:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 septembre 2014

La fin de l'été - Tarte rustique aux prunes, mûres et framboises

prunes

Bonjour les amis !

En ce dimanche pluvieux pour les Franciliens - il est peut être ensoleillé pour les gens du Sud ou pour ceux vivant outre-Atlantique -, j'ai envie de vous proposer une recette de tarte qui clôturera à merveille un été qui fut successivement honorable, maussade pour les aoutiens frustrés (je ne peux me plaindre, ayant passé le mois d'août en Indonésie, je vous en reparlerai) et inespéré en ce mois de rentrée. L'automne débute certes déjà mardi, mais, qui sait, un bel été indien pourrait bien nous surprendre et prolonger un peu nos envies de cuisine estivale. Les prunes sont toujours de saison et si vous ne trouvez plus de mûres ni de framboises en magasin, peut-être avez-vous la chance d'avoir fait des réserves au congélateur ; si c'est le cas, des mûres et des framboises congelées feront très bien l'affaire, à condition de penser à les décongeler avant (sous peine de les voir rendre toute leur eau dans le four, ce qui aurait plusieurs conséquences fâcheuses).

Cette tarte rustique est très goûteuse. J'ai choisi de réaliser une pâte brisée maison à la noisette, pour renforcer le côté rustique (et aussi pour écouler les stocks de poudre de noisette, dont ma maman ne semble plus savoir que faire et m'en refourgue, probablement à raison, la responsabilité). Je n'ai mélangé les fruits qu'avec très peu de sucre, envisageant peut-être déjà de servir la tarte encore chaude avec une boule de glace à la vanille, mais vous pouvez en mettre un peu plus si vous le souhaitez. Le tapioca sert à absorber le jus des fruits et à ne pas détremper le fond de tarte ; vous pouvez le remplacer par de la maïzena.

Je vous laisse avec la recette, en espérant revenir très vite et réintroduire un peu de régularité dans ce blog honteusement négligé. Bon dimanche et bon appétit !

tarte_rustique

Tarte rustique aux prunes, mûres et framboises (version imprimable : tarte_rustique_prunes_mures_framboises).

Pour 8 personnes :

Pour la pâte à la noisette :

  • 150 g de farine ;
  • 100 g de poudre de noisette ;
  • 70 g de sucre ;
  • 125 g de beurre ;
  • 2 cuillères à soupe d'eau environ.

Pour les fruits :

  • 1 vingtaine de petites prunes lavées et coupées en tranches ;
  • 125 g de mûres ;
  • 125 g de framboises ;
  • 2 cuillères à soupe de sucre ;
  • 2 cuillères à soupe de tapioca.

Préparez la pâte. Dans le bol d'un robot, versez la farine, la poudre de noisette et le sucre. Mixez quelques secondes pour mélanger le tout. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et mixez pour obtenir une pâte à la consistance sableuse. Ajoutez l'eau (ajoutez-en progressivement si besoin, mais commencez par n'en mettre qu'un peu) et mixez à nouveau jusqu'à ce se forment de gros amas de pâte. Formez une boule avec la pâte sans la travailler et réservez-la au frais.

Préparez les fruits. Dans un saladier, mélangez délicatement les prunes coupées et les mûres et les framboises soigneusement lavées. Ajoutez le sucre et le tapioca et mélangez encore.

tarte_rustique2

Montez la tarte. Préchauffez le four à 200°C. Sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé, étalez grossièrement la pâte sur un demi-centimètre de hauteur ; il n'est pas nécessaire de former un cercle parfait, au contraire, l'imperfection formelle étant ici un critère de réussite. Versez le mélange de fruits au centre de la pâte en laissant environ 5 cm de bord. Repliez les bords sur les fruits et enfournez pour 25 à 30 minutes. La pâte doit être dorée et croustillante, les fruits tendres et le jus légèrement caramélisé.

Servez chaud ou tiède avec une boule de glace à la vanille ou de la crème fouettée maison.

tarte_rustique3

tarte_rustique4

Pour suivre A Pie in the Sky sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), il vous suffit de cliquer sur les petites icônes en haut à droite de cette page :)

Posté par Ploplop à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juillet 2014

Un peu d'audace - Gaspacho de petits pois à la menthe et au lait de coco

J'ai de plus en plus envie de faire preuve d'audace en cuisine. Par audace, j'entends tenter de créer une recette ou reproduire un mets goûté au restaurant sans disposer de la recette exacte. Cela peut paraître simple ou anodin, mais lorsqu'on ne dispose que de peu de temps et que l'on effectue ses tentatives alors que l'on doit satisfaire l'appétit de plusieurs convives, cela peut vite tourner à la catastrophe. Ou à la simple déception, mais je préfère toujours éviter de désappointer mes invités. Cela étant dit, j'aime prendre des risques, les réactions enchantées des cobayes pouvant être à la hauteur, voire dépasser, mes attentes.

J'avais à plusieurs reprises goûté ce gaspacho au Paradis du fruit, restaurant que j'apprécie particulièrement pour ses coupes de glace démentes, et j'étais décidée à le reproduire. Ce que j'ai fait à l'occasion de la fête des mères. Autant vous dire que je tenais vraiment à réussir mon coup. Si le gaspacho a plu à tout le monde, y compris à ma maman, c'est ma soeur qui m'a plusieurs fois réclamé la recette. La voici donc, en espérant qu'elle contribue à la rassasier en ces temps de jeûne.

Ce délicieux gaspacho est parfait pour les mois d'été. Vous pouvez le savourer avec du bon pain de campagne et, bien sûr, utiliser des petits pois frais.

gaspacho

Gaspacho de petits pois à la menthe et au lait de coco.

Pour 4 personnes :

  • 1cuillère à soupe d'huile d'olive ;
  • 1 belle échalote ;
  • 3 tasses (720 ml) de petits pois surgelés ;
  • 1 cube de bouillon de légumes ;
  • 1 dizaine de feuilles de menthe ;
  • 400 ml de lait de coco ;
  • 4 cuillères à soupe de ricotta ;
  • quelques tiges de ciboulette.

Epluchez et hachez l'échalote. Dans une casserole, faites chauffer l'huile d'olive sur feu moyen et faites-y revenir l'échalote jusqu'à ce qu'elle soit translucide. Ajoutez les petits pois et faites-les revenir 4 minutes. Ajoutez le bouillon de légumes et mouillez d'eau à hauteur. Couvrez et faites cuire les petits pois jusqu'à ce qu'ils soient tendres, soit une quinzaine de minutes.

Versez les petits pois et le jus de cuisson dans le bol d'un mixeur. Ajoutez les feuilles de menthe prélablement lavées et mixez le tout. Incorporez le lait de coco et mixez à nouveau pour obtenir une préparation homogène. Passez le tout au chinois afin d'obtenir une soupe onctueuse. Transférez la soupe dans un saladier et réfrigérez au moins deux heures.

Au moment de servir, versez la soupe dans des petits bols. Déposez-y des quenelles de ricotta formées à l'aide de deux cuillères à soupe et parsemez de ciboulette ciselée. Servez avec une tranche de bon pain.

gaspacho1

 

Pour suivre A Pie in the Sky sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), il vous suffit de cliquer sur les petites icônes en haut à droite de cette page :)

Posté par Ploplop à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »