Certaines filles font des régimes et on se demande pourquoi.

Bien sûr, l'important c'est de se sentir bien dans son corps, peu importe le regard des autres. Quoi qu'il en soit, il serait dommage de s'affamer alors que l'on peut se permettre de se faire plaisir.

Je fais toujours un gâteau d'anniversaire pour les gens que j'aime, voire un repas complet (entrée, plat, dessert). Alors quand ma copine 'U me demanda si elle ne pouvait pas plutôt venir chez moi à l'heure du thé, histoire de ne pas gâcher son régime, je restai interloquée: comment peut-on même avoir l'idée de venir chez moi à l'occasion de son anniversaire pour uniquement boire un misérable thé?! Si, si, j'aime le thé, ne vous méprenez pas, mais quand même! A-t-on déjà vu un thé d'anniversaire, sérieusement?

Je m'empressai donc de lui promettre que je lui ferai un repas léger mais bon. Sans gâteau d'anniversaire. Tant de privation me fendit le cœur mais c'était déjà mieux qu'un thé...

Je décidai donc de lui offrir un petit livre fort sympathique, que j'avais déjà repéré: 50 recettes pour rester canon (ce qui sous-entend qu'on le soit déjà, je n'allais bien évidemment pas lui offrir un livre sur les régimes!); et, accessoirement, d'y piocher quelques recettes pour ce fameux repas léger.

Finalement, quand elle arriva, il se trouva qu'elle fut déçue de voir que j'avais scrupuleusement respecté sa demande, espérant secrètement que j'eus bravé les interdits qu'elle m'avait elle-même posés! L'être humain est vraiment étrange...

Bref! Ces recettes sont pour toutes les filles canon, veuillez m'excuser pour le pléonasme.


Faisselles au cumin, fils de carotte et pousses folles.

Pour deux personnes:

  • Deux fromages blancs en faisselles individuels à 20% de matière grasse (en réalité, vous pouvez choisir le taux de matière grasse que vous voulez);
  • Une cuillère à soupe de cumin;
  • Une cuillère à café de moutarde;
  • Deux cuillères à soupe d'huile d'olive;
  • Du jus de citron;
  • Une cuillère à café de ras-el-hanout;
  • Une grosse carotte (j'ai pris une carotte violette car je n'avais pas le choix mais cela donne un mélange de couleurs vraiment sympa);
  • Une poignée de pousses d'épinard (j'ai choisi de la mâche car j'adore ça et que cela ne s'éloigne pas trop du concept de "pousses folles" mais faites à votre guise);
  • Sel et poivre.

100_8226

Videz les faisselles dans un bol avec le cumin, une cuillère à soupe d'huile d'olive, la moutarde, le sel et le poivre. Mélangez en évitant de trop casser les faisselles. Remettez les faisselles assaisonnées dans les deux pots en plastique qui servent à les égoutter. Réservez au frais.

Avec une mandoline, râpez la carotte en fils et l'arrosez de citron (je n'avais pas de mandoline, j'ai donc râpé les carottes à la main, histoire de garder le côté artisanal et l'huile de coude). Disposez sur deux assiettes les pousses folles et les carottes et démouler les faisselles égoutées (ce que la recette originale ne précise pas c'est qu'il faut attendre un certain temps avant de démouler les faisselles, ce que je n'ai donc pas fait, sinon elles ont tendance à s'effondrer, cf. les photos...).

Ajoutez une cuillère à soupe d'huile et saupoudrez de ras-el-hanout, de sel et de poivre.

Servir frais.

Remarque: Comme vous pouvez le voir sur la photo, la faisselle s'est un peu effondrée lors du démoulage. Je pense que cela s'explique par un repos au frais trop court. J'ai en effet un gros problème de gestion du temps et, du coup, quand j'invite des gens à manger, je suis rarement prête à temps et les plats qui demandent un temps de repos sont bien trop souvent brusqués. Je vous recommande donc de préparer ces faisselles, très fraîches et goûteuses cela dit, à l'avance.


Poulet croustillant à l'orange sanguine et au gingembre frais.

Pour deux personnes:

  • Deux cuisses et un blanc de poulet (vous pouvez aussi choisir les morceaux que vous préférez, personne ne vous en voudra);
  • Deux oranges sanguines non traitées (c'est trèèèès important, faute de quoi, votre plat aura le goût de produits chimiques, ce qui serait bien dommage);
  • Un morceau de gingembre frais de la taille d'un pouce (si vous aimez le gingembre, sinon un morceau de la taille d'un ongle de pouce suffira largement);
  • Sel et poivre.

100_8231



Préchauffez le four à 180°C.

Frottez la peau et le blanc de poulet avec le gingembre épluché. Détaillez-le ensuite en petits morceaux avec lesquels vous piquerez la peau et le blanc du poulet. Disposez les morceaux dans un plat allant au four.

Prélevez des bandes de zeste d'orange avec un couteau économe puis pressez les oranges. Ajoutez les zestes et le jus au poulet. Salez et poivrez.

Cuire pendant 20 minutes, jusqu'à ce que le poulet soit doré. N'hésitez pas à recourir au grill en fin de cuisson.

J'ai accompagné ce poulet de haricots verts en boîte (oui, bon, je sais... mais ils étaient bio!).


100_8234

En ce qui concerne le dessert, il s'avéra que la recette était incomplète: c'est le défaut de ce petit livre, il est selon moi un peu trop succinct. J'attends donc d'avoir l'occasion de modifier cette recette et de la tester à nouveau pour la publier sur ce blog qui ne supporte pas l'approximation (ou pas). Et puis, comme ça, vous pouvez faire suivre ce repas diététique par un énooorme gâteau au chocolat, car vous avez une bonne excuse: "Bah oui, mais elle n'est pas foutue de nous donner une recette de dessert diététique!"