En cette fin d'automne maussade et venteux, rien ne vaut les repas conviviaux. Se retrouver autour d'une table à partager un repas chaud et oublier la pluie qui tape à la fenêtre. En France, et sans doute ailleurs, il me semble que, pour la plupart des gens, la raclette fait figure de repas convivial par excellence. C'est sans compter d'autres plats complets et tout aussi conviviaux. Les tajines se servent traditionnellement dans un grand et joli plat creux dans lequel on se sert avec du pain. Finalement la logique est la même que celle de la raclette : l'attention de tous se concentre sur la nourriture à partager, et non pas sur la seule assiette de chacun. Les proportions généreuses permettent d'éviter que votre voisin le glouton s'enfile la moitié du plat et que vous vous retrouviez avec la portion congrue (et si vous êtes le glouton en question, vous n'avez a priori pas besoin de vous auto-censurer, pour peu qu'un glouton en soit capable!).

Les tajines sont ainsi une belle alternative (encore faut-il avoir un plat de présentation qui convienne, je vous l'accorde : toute cette tirade est bien jolie mais je n'en possède pas un moi-même!), d'autant plus qu'ils sont généralement préparés avec des épices qui réchauffent le cœur et nous envoient au soleil le temps de la dégustation. Ne reste plus qu'à choisir une recette alliant le sucré au salé (si vous aimez cela, ce n'est certes pas le cas de tout le monde) et vous voilà tout à fait réconfortés.

Cette recette est en passe de devenir un classique chez moi, même si cela faisait bien trop longtemps que je ne l'avais pas réalisée. Mais lorsque j'ai envie d'un tajine et d'une valeur sûre, je reviens souvent à celui-ci. La recette se trouve dans un petit livre acheté il y a bien longtemps et sobrement intitulé Tajines (de Ghislaine Benady) ; pas de risque de se tromper.

Tajine d'agneau aux raisins et aux amandes (Version imprimable : tajinedagneauauxraisinsetauxamandes).

Pour 6 personnes :tajine

  • 1 épaule d'agneau de 1,5 kg ;
  • 1 kg d'oignons ;
  • 500 g de raisins secs blonds ;
  • 250 g d'amandes mondées ;
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu ;
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue ;
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre ;
  • 8 cuillères à soupe d'huile d'olive ;
  • 2 cuillères à soupe d'huile pour friture ou d'huile de tournesol ;
  • Sel et poivre.

Remarques préalables : Vous pouvez demander à votre boucher de découper l'épaule d'agneau en morceaux, cela vous évitera de vous escrimer sur les os. Concernant les amandes, si vous ne disposez que d'amandes non mondées, vous pouvez laisser la peau, c'est très bon aussi, ou les monder vous-mêmes. Pour cela, passez-les sous le grill du four en prenant garde de ne pas les faire brûler, laissez-les refroidir puis pincez-les entre vos doigts : la peau devrait se retirer très facilement.

Découpez l'agneau en cubes de 3 ou 4 cm de côté. Rincez abondamment les raisins secs et égouttez-les soigneusement. Épluchez les oignons et émincez-les.

Dans une marmite, faites chauffer la moitié de l'huile d'olive (4 cuillères à soupe) et faites-y dorer la viande. Ajoutez ensuite le gingembre. Salez, poivrez et couvrez de 20 cl d'eau. Laissez mijoter à couvert et à feu très doux pendant 40 minutes.

Pendant ce temps, faites chauffer le reste de l'huile d'olive (4 cuillères à soupe) dans une poêle à bords hauts et faites-y confire les oignons à feu doux une dizaine de minutes en remuant souvent et en prenant garde de ne pas les faire brûler (ne soyez pas impatients, monter le feu ne fera pas cuire vos oignons plus vite, en revanche cela risque certainement de les faire brûler). Ajoutez les raisins secs, la cannelle et le sucre et mélangez délicatement. Réservez.

5 minutes avant la fin de la cuisson de la viande, faites chauffer l'huile pour friture dans une petite poêle et faites-y frire les amandes en les faisant sauter de temps à autre. Retirez-les lorsqu'elles sont dorées (environ 5 minutes) et réservez-les.

Lorsque la viande est cuite et avant de servir, ajoutez les oignons confits dans la marmite de viande et mélangez délicatement. Versez le contenu de la marmite dans un plat de service (l'idéal étant un plat à tajine traditionnel) et parsemez les amandes sur la viande. Servez aussitôt, la viande encore fumante.

A Pie in the Sky a désormais sa page facebook, n'hésitez pas à me rejoindre! Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : APie_in_the_Sky. Enfin, vous pouvez maintenant vous inscrire à la newsletter (en haut de la colonne de droite, en-dessous de la photo de l'auteur) afin d'être averti de la publication de nouveaux articles.