Bien le bonjour amis gourmands et amateurs de bonne chère ! La semaine dernière, j'ai salivé pour des choses que j'ai mangées, imaginé manger et projeté de manger. Voici sans plus attendre mon petit tour gourmand, avec une bonne adresse, un bon plan et un GIF animé dedans...

holy_cow_burger

Vendredi midi, j'ai mangé un Elvis Blue Cheese® (boeuf, gorgonzola, bacon, cajun mayo et confit d'oignons rouges) chez Holy Cow à Lille. J'avais déjà repéré ce "nouveau" resto de burger (je ne sais pas à quel point il est nouveau à vrai dire, mais je pense qu'il a ouvert il y a bien moins d'un an) situé 11 rue de Tournai, alors quand M. et D. m'ont proposé d'y déjeuner, j'ai sauté sur l'occasion. Alors déjà, les burgers de Holy Cow sont gros. Plus gros que ceux de Big Fernand (qui a ouvert à Lille mi-mai comme je vous l'avais annoncé, Lillois, courez-y !). Vous me direz, la quantité n'est pas gage de qualité. Certes. J'ai trouvé le burger vraiment bon et bien juteux mais sans excès, le jus ne détrempant pas le pain, suffisamment pour avoir à se lécher les doigts (un critère essentiel quand on mange un burger, m'est avis). Les frites sont bonnes, sans plus particulier, peut-être pas assez croustillantes à mon goût. Cela dit, la formule est moins chère qu'au Big Fernand (puisque j'ai commencé à les comparer, autant y aller à fond), puisque le burger, les frites et la boisson (de bonnes limonades Lorina® notamment) reviennent à 12,90 euros, alors qu'il faut compter au moins 15 euros chez Big Fernand. Sachant cela, rien ne vous empêche désormais de mener une étude comparative et de m'en donner des nouvelles. Pour ma part, j'ai d'ores et déjà prévu de tester plusieurs des nombreux autres burgers proposés à la carte de Holy Cow.

dorie greenspan_asperges

asperges

bonappetitmag_asperges

tartinegourmande_asperges

Le premier qui me fait remarquer que la première photo de cette série aspergienne est un peu phallique sera puni, mis au coin et devra copier cent fois "Je ne dois pas comparer un légume à un pénis". Tenez vous-le pour dit. Après la séquence "gras", voici donc la séquence verte. Vous avez pu remarquer que je fonctionne par monomanie : la semaine dernière, c'était la rhubarbe, cette semaine ce sont les asperges. Notez que mes monomanies ont le mérite d'être de saison. J'ai donc glané au cours de mes pérégrinations virtuelles plusieurs photos présentant les asperges à différentes phases de leur préparation : la première est de Dorie Greenspan, la deuxième de votre humble serviteuse (c'est quoi ton problème avec le mot serviteuse, si j'ai envie de l'employer ?!) qui vous recommande l'association asperges-fèves fraîches, la troisième de Bon appétit magazine et la quatrième et dernière de Tartine gourmande. Rien que de voir tout ce vert, le gras accumulé sur mes hanches vient de fuir en hurlant (non).

chinesefoodweek

 

La semaine prochaine aura lieu à Paris la semaine de la cuisine chinoise à Paris ("Maintenant que t'as dit ça, tu nous dis quelque chose qui n'est pas déjà écrit juste au-dessus p'tite maligne ?"). Chaque jour de la semaine sera consacrée à une province chinoise représentée par un restaurant qui vous proposera un menu typique, vous permettant de découvrir les subtilités de la cuisine chinoise. Pas la peine de te cacher toi là-bas, je t'ai entendu dire qu'il y a mieux comme cuisine en termes de subtilité ! Justement, une telle semaine pourrait vous faire changer d'avis. Pour ma part, je ne demande qu'à être surprise. Attention, les places sont limitées, il faut donc réserver votre place. Désolée pour ceux qui vivent en province si jamais ils se sentent exclus de ce bon plan. Pour me faire pardonner, allez rire un bon coup, ce sera déjà ça de gagné.

 

fraises

 

C'est rigolo hein ?! Hein, c'est rigolo ?! Hein, hein, hein ??? Purée, vous n'avez pas d'humour. N'empêche que je parie que maintenant vous avez hyper envie de manger des fraises avec une montagne de chantilly dessus. Et oui, j'ai mangé toute la chantilly. Et oui bis, j'ai autre chose à faire dans la vie que de faire des gifs pourris ; c'est juste que je trouve plus amusant de faire des gifs pourris qu'autre chose. Voilà.

Sur ces bonnes paroles, je vais manger. A bientôt et d'ici là, régalez-vous.

Pour suivre A Pie in the Sky sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram), il vous suffit de cliquer sur les petites icônes en haut à droite de cette page :)