Ce post-là, mes amis, et plus précisément la recette qu'il contient, est, je pèse mes mots, mythique. Je m'apprête à vous révéler la façon dont je prépare un cake, le plus aimé de tous, le plus désiré de mes amis voraces, dont les miettes sont les plus disputées, pour lequel certains seraient sans doute prêts à vendre leur âme. Non, non, je n'exagère pas. J'ai tellement fait ce cake, à toutes les soirées que j'ai pu organiser à Bordeaux et dans le Nord, qu'à certains moments j'en étais presque lassée; mais j'avais tellement peur que les foudres des estomacs sur pattes qui me servent d'amis s'abattent sur moi que j'ai toujours tenu à proposer ce cake, parmi d'autres choses. Mon cobaye et moi en avions préparé quatre -oui, QUATRE!- pour mon anniversaire et mes annonces du genre "C'est l'heure du cake" étaient accueillies par des cris de joie, des bousculades et des coups de coude. Autant vous dire qu'il n'en resta pas une miette. Certains avides gloutons, que je ne nommerai pas, en avalèrent six parts, tandis que d'autres y goûtèrent à peine.

Le dernier en date, je l'ai préparé pour mon weekend de départ. Et je n'en ai fait qu'un. Un seul. Et pour le pique-nique, où nous étions en petit comité. Par chance, et sans doute aussi du fait de la quantité de nourriture prévue pour ce seul repas, il restait du cake pour le repas du soir. J'ai des amis qui, en route vers ma maison, m'ont appelée pour me dire qu'ils arrivaient et pour s'enquérir de la présence de cake. Oui, ça va jusque là. Autant vous dire que j'avais décidé de m'amuser et de ne pas céder du cake aussi facilement. J'ai donc décidé de faire gagner les dernières parts à un blind-test. Oui je sais, je suis immonde, hahaha (rire sadique). Il y a quand même quelques petits malins qui ont réussi à dérober quelques parts, mais, au final, ils ont quand même eu le temps de craindre de ne pas manger de ce formidable cake, et de le désirer très fort: je suis sûre qu'ils l'ont d'autant plus apprécié.

Mais cessons ce suspense insoutenable, ce cake, mes amis, pour ceux qui ne l'ont pas encore reconnu, c'est le fameux, le délicieux, le délectable, l'excellent, le goûteux, le moelleux, le divin CAKE AU SAUMON!!!

100_9848

Cake au saumon.

Pour je-ne-sais-pas-combien-de-personnes parce que des appétits comme ceux de D. ou de M. seraient capables d'en avaler un entier:

  • 180g de farine;
  • 1 sachet de levure chimique;
  • 3 oeufs;
  • 10cl d'huile de tournesol ou d'arachide;
  • 12,5cl de lait tiédi;
  • 120g de fromage râpé;
  • 200g de saumon fumé;
  • 1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée.

Préchauffez votre four à 180°C.100_9856

Dans un saladier, mélangez la farine, la levure et les trois œufs à l'aide d'un fouet. Ajoutez l'huile de tournesol et le lait que vous aurez préalablement tiédi en fouettant vivement pour éviter les grumeaux, mais en prenant garde de ne pas vous éclabousser. Incorporez ensuite le fromage râpé. Poivrez, mais je vous déconseille de saler, le saumon fumé l'étant déjà assez.

Coupez le saumon fumé en fine lamelles, puis incorporez-les à l'appareil à cake, ainsi que la ciboulette. Mélangez bien.

Versez la préparation dans un moule à cake, garni de papier sulfurisé, et enfournez pour 45 minutes. Le cake doit être bien doré.

Servez avec une belle salade verte, ou tout seul après tout, ils se suffit bien à lui même.