crumbleblog2Comme je n'ai pas grand chose à faire en ce moment (kikou lol, ptdr), je me suis dit que j'allais publier une recette sur mon blog, histoire de me rappeler à votre bon souvenir. Et là, vous vous dites que vous êtes heureux, non seulement parce que vous aimez ce blog (ou pas), mais, en plus, vous vous apprêtez à recevoir une leçon de botanique de derrière les fagots du village meusien de 300 habitants (lorsque toute ma famille s'y trouve, sinon c'est un peu moins), dans lequel vit mon très cher cousin R. 

Après un weekend passé dans la Meuse et sous la pluie (c'est toujours mieux que de passer cinq minutes dans la ligne 4 du métro parisien qui pue la sueur et la résignation), lors duquel l'une de nos principales distractions fut de nous raconter (et d'inventer) des Melon et Melèche, mes connaissances en botanique (et en Melon et Melèche) avaient sensiblement cru (je ne peux pas dire qu'elles ont été multipliées, puisque zéro multiplié par n'importe quoi donne toujours zéro). En effet, R., heureux propriétaire d'un verger, en connaît un rayon en la matière.

Alors là, attention, ce qui suit pourrait bouleverser le reste de votre existence. Sachez, premièrement, que, non, la fraise n'est pas un fruit, ni la rhubarbe d'ailleurs. Alors qu'un fruit est le résultat du développement du carpe de l'ovaire, la fraise résulte du développement du réceptacle floral (tant de poésie m'esbaudit, pas vous ?). Quant à la rhubarbe, il s'agit d'un pétiole. En revanche, la tomate est bien un fruit. Deuxièmement, sachez que le terme "légume" n'a aucune signification botanique : ce terme générique regroupe en effet des réalités très différentes ; par exemple, alors que la carotte est une racine, les petits pois sont des graines.

Et là, vous vous dites que le slogan "Mangez cinq fruits et légumes par jour" témoigne d'un manque d'imagination assez abyssal : ce serait tellement plus classe de préconiser de "Savourer un réceptacle floral développé, une racine, un pétiole, quelques graines et un fruit par jour". On aurait au moins l'impression d'avoir l'embarras du choix. C'est déjà le cas en réalité ; mais puisqu'une majorité d'enfants peine à reconnaître certains fruits et légumes, c'est peut-être aussi le cas de certains adultes. Vous voilà désormais détenteurs de connaissances vous permettant d'épater la galerie. Ne me remerciez pas, c'est tout naturel.

Crumble rhubarbe-fraise (version imprimable : crumblerhubarbefraises)

Pour 8 personnes :crumble4

  • 1 tasse de farine ;
  • 1 tasse de de flocons d'avoine ;
  • 3/4 de tasse de sucre roux ;
  • 200 g de beurre ;
  • 500 g de rhubarbe ;
  • 500 g de fraise ;
  • 2 sachets de sucre vanillé ;
  • 1/4 de tasse de sucre blanc.

Préchauffez votre four à 190°C. Dans un saladier, mélangez la farine, les flocons d'avoine et le sucre roux. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et travaillez aux doigts jusqu'à l'obtention d'un mélange grossier. Réservez.

Lavez les faux-fruits, épluchez la rhubarbe et coupez-la en cubes d'un centimètre de côté. Coupez les fraises en deux. Dans un saladier mélangez les faux-fruits avec le sucre vanillé et le sucre blanc. Versez le tout dans un plat à gratin et recouvrez du mélange croustillant.

Faites cuire 25 à 30 minutes, jusqu'à ce que le crumble soit doré. Servez tiède, nature, avec une boule de glace à la vanille ou de la crème fouettée (ou les deux !).

 

crumble3

A Pie in the Sky a désormais sa page facebook, n'hésitez pas à me rejoindre! Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : APie_in_the_Sky. Enfin, vous pouvez maintenant vous inscrire à la newsletter (en haut de la colonne de droite, en-dessous de la photo de l'auteur) afin d'être averti de la publication de nouveaux articles.