crepesAujourd'hui c'est la Chandeleur. J'en profite donc pour rattraper un retard incompréhensible, inadmissible, effarant, insupportable, voire hérétique : je publie enfin la recette des crêpes. "Pourquoi s'insurge-t-elle donc ainsi ?", vous demandez-vous peut-être devant votre écran (ou alors vous vous en fichez et je ne vous en tiens pas rigueur mais je vais quand même vous expliquer, ça vous apprendra à ne pas vous intéresser à votre prochain). La raison est simple : les crêpes et moi, c'est une véritable histoire d'amour. J'adore ça, je pourrais en manger sans faim, des dizaines de milliers de crêpes!

D'aussi loin que je me souvienne, la recette des crêpes est la première que j'ai su par cœur et que je faisais pour un oui ou pour un non. Même si, depuis, j'ai appris bien d'autres recettes et réalisé certaines d'entre elles maintes et maintes fois, je ne serais pas surprise d'apprendre que la recette des crêpes est celle que j'ai le plus souvent réalisée durant ma courte vie. Ma coloc, et vieille copine, A. le disait il y a quelques jours : "Quand on allait chez toi, on se disait "cool, on va manger des crêpes!"".

Le mal est désormais réparé. Cela dit, je ne publie pas ici ma recette initiale, celle qui avait mes faveurs quand j'étais petite. J'en ai essayé d'autres depuis, dont celle publiée aujourd'hui, mais l'envie de revenir à mes premières amours me prend alors que j'écris cet article. Je ne me souviens pas vraiment de leur goût, mais ces crêpes devaient avoir quelque chose en plus pour que je leur sois restée fidèle si longtemps. A suivre donc...

Cette recette est très simple à réaliser et si j'ai utilisé un batteur électrique parce que je suis une feignasse, elle peut très bien se faire avec un fouet manuel (le fouet à pédales n'a pas encore été inventé et vous m'en voyez navrée) pourvu que l'on mette du cœur à l'ouvrage (il faut toujours cuisiner amoureusement de toute façon, ça rend les choses bien meilleures).

Crêpes (Version imprimable : crepes).crêpes1

Pour une douzaine de crêpes :

  • 4 œufs ;
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre ;
  • 1 pincée de sel ;
  • 300 g de farine ;
  • 500 ml de lait entier, tiédi.

Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre et le sel, si possible à l'aide d'un batteur électrique, jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Incorporez, toujours en fouettant, un quart de la farine, puis du lait tiède, et ainsi de suite en alternant jusqu'à épuisement des ingrédients. Couvrez d'un linge propre et laissez reposer au moins une heure.

Graissez une crêpière avec un peu d'huile de tournesol ou de beurre et faites-la chauffer sur feu vif. Lorsque la poêle est bien chaude, versez-y une petite louche de pâte en l'inclinant pour que celle-ci s'étale bien. Faites attention à l'épaisseur de vos crêpes, elles sont bien meilleures fines alors n'ayez pas la main trop lourde. Lorsque le dessus de la crêpe est pris, retournez-la soit d'un geste vif (ne tentez pas le diable non plus, on a le coup de poignet ou on ne l'a pas) soit à l'aide d'une spatule. La crêpe doit être bien dorée. Faites cuire l'autre face rapidement en prenant garde de ne pas la laisser brûler.

Remarque : ce mode de cuisson est à suivre si vous aimez les crêpes moelleuses. Si vous les préférez plus croustillantes, cuisez-les sur feu plus doux : plus elles mettront de temps à cuire, plus elles seront croustillantes.

Servez-les bien chaudes avec une bonne cassonade (pas du sucre roux qui croque mais bien une vergeoise moelleuse), du sucre avec un filet de citron, une bonne cuillère de la célèbre pâte à tartiner, du caramel au beurre salé ou de la confiture. Tout est permis pourvu que vous vous régaliez.

A Pie in the Sky a désormais sa page facebook, n'hésitez pas à me rejoindre! Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : APie_in_the_Sky. Enfin, vous pouvez maintenant vous inscrire à la newsletter (en haut de la colonne de droite, en-dessous de la photo de l'auteur) afin d'être averti de la publication de nouveaux articles.