101_0501Pour un autre repas entre copines, j'ai tenu à garder cet esprit québécois, au moins concernant le choix du plat. Celui-ci est doublement québécois: d'abord il contient du sirop d'érable, et puis la recette vient du blog d'Isa, elle-même habitant la belle province. Ce poulet au gingembre et au sirop d'érable est réellement à se rouler par terre, il est d'une simplicité enfantine à réaliser et la cuisson au four donne une tendresse fabuleuse à la viande. Je peux vous dire que le silence religieux dans lequel nous l'avons dégusté n'était brisé que par des "Oh, c'est tellement bon!" et autres exclamations de plaisir. Et tout le monde s'est resservi. J'allais vous dire que j'avais repris la recette à la lettre mais ce n'est pas tout à fait vrai: la sauce devait contenir de la sauce soja, que j'avais d'ailleurs achetée en prévision, et que j'ai totalement oubliée lors de la préparation. Je commence à me dire que les oublis de ce genre vont devenir ma marque de fabrique! Peu importe, ce fut délicieux ainsi, alors à vous de voir quelle version vous préférez!

Concernant le dessert, j'avais entendu ma mexicaine de copine N. dire qu'elle adoooorait l'apple pie! Je tiens à garder le nom anglophone car cela n'a bien sûr rien à voir avec notre tarte aux pommes à la française, c'est d'ailleurs plus une tourte qu'une tarte. Si vous ne voyez toujours pas de quoi je veux parler, sachez qu'une personne à qui je racontais ce que j'allais cuisiner, et dont je tairai le nom, m'a très pertinemment dit: "Ah oui, une apple pie, c'est la tarte dans laquelle les Américains mettent leur kiki!"... (si vous ne saisissez pas la référence, je vous donne, dans ma grande générosité, la chance de rattraper votre ignorance).

Inutile de vous dire que, nous, nous l'avons dévorée cette apple pie! Elle était vraiment délicieuse. Cette recette-ci, contrairement à celle du plat, est un peu longue à réaliser, les pommes doivent mariner un petit moment, la pâte doit être préparée puis reposer au frais, mais ça vaut vraiment le coup. La prochaine fois, je la dégusterai tiède avec une boule de glace à la vanille...

Poulet au gingembre et au sirop d'érable.

Pour 4 personnes:101_0486

  • 2 cuillères à café d'huile d'olive;
  • 700g de poitrine de poulet coupée en lanières;
  • 1/3 de tasse de farine;
  • 1/2 tasse de sirop d'érable;
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre;
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja (celle que j'ai oubliée, donc faites selon votre goût);
  • 1 à 2 cuillères à café de gingembre frais râpé (j'ai mis deux cuillères à café comme le préconisait Isa et le goût du gingembre était vraiment très marqué, peut-être même trop par rapport au sirop d'érable, donc n'hésitez pas à réduire un peu la dose en fonction, encore une fois, de votre goût);
  • 2 gousses d'ail hachées;
  • Sel (si vous omettez la sauce soja) et poivre.

Préchauffez le four à 160 °C.

Dans une poêle allant au four, faites chauffer l’huile à feu moyen. Enrobez de farine les morceaux de poulet, et faites-les cuire dans la poêle environ 5 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés sur toutes les faces.

Mélangez le sirop d’érable, le vinaigre, la sauce soja, le gingembre, l’ail et le poivre. Versez ce mélange sur les morceaux de poulet. Faites cuire au four 5 à 10 minutes, selon la grosseur des morceaux, ou jusqu’à ce que le jus qui s’écoule de la viande soit clair.

Servez avec un légume vert (j'ai repris la proposition d'Isa et j'ai accompagné ce poulet d'asperges vertes rôties, mais j'imagine que des haricots verts feraient aussi bien l'affaire).

Apple pie (recette trouvée ici, sauf pour la pâte).101_0488

Pour 8 à 10 personnes:

Pâte:

  • 2 1/2 tasses de farine (environ 330g);
  • 3/4 de tasse de beurre coupé en petits dés (environ 170g);
  • 1/2 tasse de sucre en poudre (environ 100g);
  • De l'eau froide (une douzaine de cuillères à soupe).

Les pommes:

  • 5 grosses pommes coupées en lamelles;
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron;
  • 1/4 de tasse de cassonade blonde (environ 45g);
  • 1/4 de tasse de sucre blanc (environ 50g);
  • 1 1/2 cuillère à café de cannelle moulue;
  • 1/4 de cuillère à café de noix de muscade râpée;
  • 1/4 de cuillère à café de sel;
  • 2 cuillères à soupe de beurre doux;
  • 1 cuillère à soupe et 1 cuillère à café de fécule de maïs.

Préparez la pâte. Dans un saladier, mélangez la farine et le sucre. Ajoutez le beurre et travaillez du bout des doigts pour obtenir une consistance sableuse. Ajoutez l'eau froide, mélangez rapidement, formez deux boules et protégez-les à l'aide de film plastique. Ne travaillez pas trop la pâte pour ne pas la corder, c'est-à-dire pour ne pas qu'elle devienne dure et difficile à étaler ensuite. Réservez au frais au moins 30 minutes.

Au bout de 30 minutes, sortez l'une des deux boules de pâte, étalez-la sur un plan de travail fariné et foncez-la dans un moule rond à bords hauts (20cm de diamètre environ, et au moins 3 à 4 cm de haut). Cette base doit légèrement dépasser du moule afin de faciliter la soudure avec la pâte qui recouvrira les pommes. Recouvrez de film plastique et réservez à nouveau au frais.

Préparez les pommes. Dans un saladier, placez les pommes, le jus de citron, les sucres, la cannelle, la noix de muscade et le sel et mélangez délicatement afin que les pommes soient bien enrobées. Laissez-les mariner à température ambiante au moins 30 minutes.

Placez ensuite une passoire sur un autre saladier et versez les pommes et leur marinade en prenant soin de ne pas perdre de jus. Mélangez légèrement les pommes dans la passoire pour extraire le plus de jus possible.

Dans une peti101_0504te casserole, de préférence anti-adhésive, et sur feu moyen, faites bouillir ce liquide avec le beurre afin de le faire réduire et d'obtenir une consistance sirupeuse et couleur caramel. Prenez garde toutefois de ne pas le faire brûler. Remuez le liquide dans la casserole mais ne mélangez pas avec une cuillère ou un autre instrument que ce soit. Pendant ce temps, transférez les pommes dans un autre saladier et enrobez-les de fécule de maïs jusqu'à ce que toute trace de fécule ait disparu.

Versez le sirop sur les pommes et mélangez délicatement (peu importe si le liquide durcit au contact des pommes, il se dissoudra à nouveau à la cuisson).

Assemblez l'apple pie. Étalez la boule de pâte restante sur un plan de travail fariné afin d'obtenir un cercle légèrement plus grand que le moule choisi.

Transférez les pommes dans le moule et recouvrez-les du cercle de pâte. Découpez l'excédent de pâte à l'aide d'un couteau puis soudez soigneusement les deux couches de pâte, à l'aide d'un peu d'eau si besoin est (ce ne fut pas mon cas), en les pinçant du bout des doigts. Recouvrez la tourte de film plastique et réservez au frais une petite heure.

15 minutes avant la cuisson, plus ou moins selon la puissance de votre four, préchauffez votre four à 220°C. Placez une plaque de cuisson au niveau le plus bas au cas où du jus s'échapperait de la tarte pendant la cuisson. Enfournez pour 50 minutes environ. Vérifiez régulièrement que la pâte ne brûle pas, si elle colore trop, placez une feuille d'aluminium sur le dessus pour la protéger.

Une fois cuite, laissez la tourte refroidir 4 heures avant de servir. Je sais que c'est long mais si vous la coupez avant, elle risque de ne pas se tenir et ce sera bien moins joli.

Servez l'apple pie seule dans sa grande magnificence, elle mérite bien ça, ou avec une boule de glace à la vanille si le cœur, ou l'estomac, vous en dit.

101_0497


Regardez moi cette pâte croustillante, ces pommes dorées et parfumées... et amusez-vous à relire la recette en vous imaginant pourquoi un jeune homme peut avoir l'idée, saugrenue nous sommes d'accord, d'aller mettre son "kiki" dans une apple pie...