101_0193


J'avais des petites pommes qui commençaient à faire la tronche. Et pour moi, vieilles pommes signifient compote. Parce que c'est rapide à faire et que c'est toujours bon. Mais il faut quelque chose pour manger avec la compote. Enfin pas forcément, sauf si vous êtes légèrement enquiquinant. Je dois sans doute l'être juste un peu. Du coup, j'ai réfléchi à un biscuit à grignoter avec une compote de pommes et j'ai pensé aux palets bretons. Vous savez, ces biscuits sablés, un peu salés, et bien croustillants. Finalement, j'ai passé plus de temps à les préparer que la compote. Et j'en ai fait bien plus que la quantité nécessaire pour l'accompagner. Mais ils étaient bons, et c'est le principal. Cela dit, il manquait une chose: l'aspect si caractéristique des palets bretons. Mercotte donne ici une astuce pour l'obtenir, mais cela impliquait de disposer de cercles à pâtisserie, ce qui n'était pas mon cas. 

101_0204


Palets bretons.101_0185

Pour une vingtaine de palets:

  • 1 tasse et 2 cuillères à soupe de farine (environ 150g);
  • 125g de beurre demi-sel mou;
  • 1/2 tasse de sucre (120g);
  • 3 jaunes d'œufs;
  • 1 cuillère à café d'extrait de vanille;
  • 1 1/2 cuillère à café de levure;
  • 1/2 cuillère à café de fleur de sel.

Battre les jaunes d'œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le beurre et la vanille et mélangez pour obtenir une pâte homogène. Dans un bol, tamisez ensemble la farine et la levure et les incorporez à l'appareil vanillé. Finissez par la fleur de sel. Travaillez pour obtenir une pâte bien homogène. Formez un boudin que vous enroulez dans du film plastique et placez-le101_0201 au réfrigérateur pour deux heures.

 

Préchauffez le four à 170°C.

 

Coupez des rondelles de pâtes d'environ un demi centimètre et placez-les sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé. Faites cuire une vingtaine de minutes.

Compote de pommes.

Rien de plus facile! J'avais cinq pommes que j'ai coupées en petits morceaux. Vous faites cuire le tout avec un tout petit peu d'eau (deux cuillères à soupe pour moi) et de la cannelle selon votre goût (une demi-cuillère à café pour moi). Et lorsque les pommes sont tendres, vous pouvez servir. J'aime bien lorsqu'il reste des morceaux de pommes, c'est alors plutôt une compotée. Mais si vous préférez une compote bien homogène, il suffit d'écraser les morceaux à la fourchette.

Les palets bretons légèrement vanillés vont très bien avec la compote de pommes un peu acidulée. Le croustillant des palets associé à la tendresse des pommes est parfait à l'heure du goûter. Et puis tomber sur un grain de fleur de sel... un délice!

101_0207