101_0002


Des cookies au goût de brownies. Mais vraiment. Genre le moelleux et le gout fort en chocolat du brownie et le croustillant et le sucré du cookie. Je n'ai jamais rien mangé de pareil. Du coup je me dis que vous non plus (en vrai, je n'en sais rien mais ce n'est pas si grave). J'ai tellement aimé que vous remarquerez l'abondance assez inhabituelle de photos. Il fallait au moins ça!

Cette recette est, encore une fois, une tuerie de chez Peabody (avec quelques modifications en fonction des ingrédients dont je disposais). D'ailleurs, la description qu'elle donne de son blog sur son profil facebook est révélatrice (et effrayante!): "Gaining Weight...One Pastry at a Time". Pfff, menteuse! Comme si ça pouvait faire grossir: moi je vous le dis, on vous ment!

Je ne peux donc que vous encourager à réal100_9997iser ces cookies qui sont véritablement à se damner! Avec un verre de lait, au petit-déjeuner, au goûter ou à n'importe quelle heure de la journée, voire de la nuit, vous ne serez pas déçus.

C'est la première recette que j'ai réalisée à Montréal et elle a fait le bonheur de ma coloc! Ces excellentissimes cookies se gardent plusieurs jours dans une boite hermétique.

J'ai gardé le titre de la recette en anglais parce que je trouve que "Cookies triplement menaçant aux pépites de chocolat" ça le fait moins. Non? Et puis vous remarquerez l'usage des "tasses" (ou "cup" in English of course) comme instrument de mesure: malheureusement, je n'ai pas pu convertir les quantités en grammes puisque je ne dispose pas d'une balance mais uniquement de verres doseur nord-américains. Cela dit, il suffit d'utiliser votre verre doseur et de convertir les tasses en millilitres. Encore une fois, je vous conseille ce site pour les conversions de ce type.

Trêve de bavardages!

Triple-Threat Chocolate Chip Cookies.

Pour une vingtaine de cookies:

  • 1 tasse de noix de pécan concassées;
  • 1 tasse de noix concassées;
  • 6 cuillères à soupe de beurre;
  • 5 ounces de chocolat non sucré (environ 140g);
  • 6 ounces de chocolat noir (environ 170g);
  • 4 œufs de taille moyenne;
  • 1 tasse de sucre;
  • 1/3 de tasse de farine;
  • 1/4 de cuillère à café de "poudre à pâte" (levure);
  • 1/4 de cuillère à café de sel;
  • 1 1/2 tasse de pépites de chocolat au lait.

Remarques préalables: Je n'ai pas très bien compris les subtilités des catégories de chocolat en Amérique du Nord. Le 101_0004chocolat non sucré correspond au "unsweetened chocolate". Et le chocolat noir correspond au "dark chocolate" que j'ai choisi à défaut de trouver du "bittersweet chocolate" préconisé dans la recette initiale. Après un petit tour sur wikipédia (grâce à un lien envoyé par mon cher et tendre cobaye, qui a, du coup, gagné le droit d'avoir sa propre fournée de cookies à mon retour en France), j'ai appris que le chocolat non sucré était du chocolat pur et le chocolat doux-amer un chocolat sucré à au moins 32% de cacao (pas grand chose en fait). Cela dit, je n'ai pas trouvé de chocolat doux-amer et comme j'avais oublié le taux de cacao censé être contenu dans ce chocolat, et que de toute façon, j'aime le chocolat bien noir, j'ai choisi de le remplacer par du "dark chocolate" à 70% de cacao. Fait étrange, le chocolat censé être non sucré était moins fort que le chocolat noir. Du coup, j'ai un peu fait à ma sauce pour les proportions. Français et résidents en France, je vous recommande de remplacer le chocolat non sucré par du chocolat à cuire classique (environ 50% de cacao il me semble) et le chocolat noir par du chocolat à cuire à 70% de cacao (sans vouloir faire de la pub, j'utilise le "corsé" de Nestlé).

Préchauffez le four à 180°C. Déposez les deux sortes de noix sur une plaque à pâtisserie et faites-les griller 7 à 9 minutes jusqu'à ce qu'elles soient dorées (c'est un peu compliqué de percevoir la coloration sur des noix déjà brunes à vrai dire, mais si vous suivez le temps de cuisson indiqué, ce sera parfait). Cela donne un petit goût délicieusement torréfié. Laissez-les refroidir.
101_0005
Beurrez la plaque à pâtisserie.

Faites fondre le beurre, les deux chocolats (pas les pépites!) au bain-marie, puis laissez légèrement refroidir.

Pour la suite, on est censé utiliser un robot batteur mais je n'ai pas réussi à me servir de celui de ma coloc qui était alors absente. Du coup, j'ai tout fait avec un batteur à main et le résultat fut à la hauteur. Cela dit, si vous êtes équipés, n'hésitez pas. Battez les œufs et le sucre ensemble jusqu'à ce que le mélange soit mousseux (environ 3 minutes à vitesse moyenne avec un robot, un peu plus longtemps à la main, en fonction de votre coup de poignet). Ajoutez les chocolats et le beurre fondus et battez à nouveau jusqu'à ce que la pâte soit épaisse et brillante (2 minutes à vitesse moyenne). Ajoutez la farine, la poudre à pâte/levure et le sel et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Incorporez les noix et les pépites de chocolat. Laissez la pâte reposer une vingtaine de minutes.

Utilisez une cuillère à café pour déposer des boules de pâte sur la plaque à pâtisserie, puis appuyez légèrement sur chaque boule. Espacez-les suffisamment pour ne pas qu'elles collent lors de la cuisson. Faites cuire 10 à 12 minutes jusqu'à ce que les cookies soient légèrement craquelés. Laissez-les refroidir une dizaine de minutes avant de les décoller de la plaque.


101_0006

C'est tellement chocolaté, donc tellement plein de magnésium, que c'est vraiment la chose à manger si vous êtes déprimés. Je vous assure: une bouchée et vous vous rendez compte qu'un sourire béat s'est incrusté sur votre face jusqu'alors morose. C'est magique.