100_8947


Après la canicule de trois jours du weekend de la Pentecôte, lors de laquelle Bordeaux a bénéficié des plus chaudes températures de France et de Navarre, il pleut. Il fait gris. Et on ressort les vestes de mi-saison. L'été n'est pas encore là, c'était une fausse alerte.

Mais quelle alerte! Autant de chaleur d'un coup, ce fut presque insupportable! Tellement que la tentation de faire notre première sortie à la plage de l'année fut trop forte: sans plus attendre, Ju et moi partîmes pour Lacanau. Réaction du cobaye: "Qu'est-ce que vous êtes allées faire à Lacanau?!". Oui parce que Lacanau c'est un peu "le Bodegon des plages". Y'a pas à dire, il a le sens de la formule. Et pour le coup, il n'avait pas tort. Les Bordelais connaissent sans doute ce charmant bar situé sur la plus ou moins fréquentable place de la Victoire; pour les autres sachez que le Bodegon est le point de rencontre de ce qui se fait de mieux en matière de mauvais goût à Bordeaux. Les hormones débordent des décolletés et suintent à travers les marcels blancs trop moulants. En bref, on y trouve un concentré de la jeunesse vulgaire bordelaise et des alentours. Lacanau, en ce qui concerne la plage principale en tout cas, n'élève pas vraiment le niveau. On y croise des  jeunes hommes en short de bain, laissant dépasser l'élastique de leur caleçon Calvin Klein qu'ils ont gardé pour éviter toute gêne..., et des jeunes filles d'une quinzaine d'années, dont on évalue l'âge difficilement d'ailleurs, énormes lunettes posées sur le nez, capeline sur leurs cheveux aux vents et, naturellement, rouge à lèvres très rouge soigneusement appliqué. Toujours en bikini, parfois avec un bas trop petit laissant apparaître une partie de leur anatomie qu'on préférerait ne pas voir. C'est sans doute ce qu'il y a de plus triste en matière de style: se vouloir classe mais échouer du fait du détail qui tue. Ma mère m'a dit un jour qu'elle concevait la classe comme le fait de savoir adapter sa tenue aux circonstances, savoir être naturelle et non fardée et apprêtée constamment. Ma journée à Lacanau lui a donné raison, même si je ne doutais pas de la pertinence de ses propos: nous étions entourés de gens qui, manifestement, se souciaient de leur apparence, mais sans doute pas de la bonne humeur. Comme la nourriture, la classe est évidemment une histoire de goût. Bref, je m'arrête là, c'est un blog de cuisine ici, pas de mode!

Notre première sortie à l'océan constitua une belle occasion de déguster notre premier pique-nique de l'année. La recette que je vous propose aujourd'hui a été lâchement volée à Ju, qui l'avait elle-même trouvée sur un blog dont elle ne se souvenait plus le nom. Et comme un pique-nique ne se fait pas forcément à l'extérieur (il y a même des gens qui font des pique-niques dans leur salon, étrange n'est-ce pas?), je me suis empressée de refaire cette délicieuse salade malgré le temps dégoutant qu'il fait à Bordeaux ces jours-ci.

Cette salade associe des saveurs phares de l'été, c'était aussi une manière de lancer un appel à l'été comme les Indiens dansent pour faire venir la pluie: moi je cuisine pour faire venir le soleil. Du melon, de la roquette, du jambon de parme, des tomates cerises, de la feta et des pignons de pin. Rien que des bonnes choses qui vont bien ensemble! Deux remarques cependant: la prochaine fois, et je vous encourage à le faire aussi, je remplacerai la feta par des copeaux de parmesan, pour voir; et, en préparant cette salade, j'ai vu l'intérêt de posséder une cuillère spéciale bille de melon: c'est quand même plus joli et plus classe (encore cette fichue classe!).


100_8945


Salade de roquette au melon et au jambon de Parme.

Pour 4 personnes (en entrée ou accompagnée d'autre petites choses de pique-nique, un cake par exemple, ou simplement du bon pain):

  • 125g de roquette;
  • Un demi melon;
  • Trois tranches de jambon de Parme;
  • 200g de tomates cerise;
  • 120g de feta;
  • Trois cuillères à soupe de pignons de pin;
  • Trois cuillères à soupe d'huile d'olive;
  • Deux cuillères à soupe de vinaigre balsamique;
  • Sel et poivre.

Laver la roquette et les tomates cerise et les disposer dans un saladier.

Coupez le melon en morceaux pas trop petits, faites des billes si vous êtes l'heureux propriétaire d'une cuillère à bille de melon. Découpez le jambon en lamelles et la coupez la feta en petits cubes. Mélangez à la salade.

Faites griller à sec les pignons de pin dans une poêle puis en parsemer la salade.

Préparez l'assaisonnement en mélangeant l'huile, le vinaigre, le sel et le poivre à votre goût, puis versez sur la salade.

Ci-dessous, la salade-modèle: celle de Ju! Voyez le soleil du Sud-Ouest qui en magnifie les couleurs...

100_8865